Des plats simples et rapides grâce à votre jardin-forêt

par | Sep 7, 2022 | Recettes chaudes | 0 commentaires

Je ne sais pas vous, mais je pense qu’on n’est pas obligé de toujours faire de la grande cuisine et en faire de belles photos Insta !

Pour éviter de passer 2h en cuisine ou au potager au quotidien, devinez de quoi je vais vous parler… De légumes vivaces bien sûr !

On pense d’abord aux restes (qu’on a tous dans son frigo, et qui sont bien pratiques pour déjeuner rapidement !). Seulement voilà, souvent ils sont incomplets, que des féculents ou une sauce qui traine, pas de quoi faire un vrai repas. Déjeuner rapidement, oui, et sainement : c’est encore mieux !

C’est là que les légumes vivaces entrent en scène (avec leur tenue de gala pailleté). Un rapide tour dans le jardin et me voilà avec une portion de légumes verts à ajouter à mon repas. Il n’y a pas plus frais et je n’ai qu’à me baisser pour ramasser. Avec un potager classique c’est un peu différent, il faut parfois penser à semer puis planter successivement pour avoir des légumes toute l’année.

Je pourrais me contenter d’une plante à chaque fois et changer de variété entre mes plats mais je ne peux m’empêcher de prendre un peu de tout dès que je commence mon petit tour dans le jardin ^^.

3 Novembre, dans ma cueillette du jour (pour 1 personne) :

  • Quelques poireaux perpétuels
  • 5/6 feuilles d’Épiaire des bois
  • 3/4 feuilles d’Épinard en arbre
  • 3/4 feuilles d’Épinard grimpant du Caucase
  • Une poignée de feuilles de Bette maritime
  • 2 belles feuilles de Chou Daubenton

J’aime bien les poireaux en une seule pièce donc je les laisse tels quels. Pour le reste je cisèle grossièrement les feuilles, sauf pour le chou que je fais plus finement en roulant les feuilles avant la découpe.

Et hop tout le monde à la poêle, feu moyen, pendant 5 à 10 minutes.

J’ajoute ces légumes à mes restes pour avoir un repas complet, ici j’avais des gnocchis et des haricots blancs cuisinés.

Selon vos habitudes, vos restes et les légumes que vous avez implantés au jardin, vous pourrez avoir une multitude de combinaisons différentes et probablement que vous n’aurez jamais exactement ce plat.

L’important ici est de voir la facilité qu’apportent les légumes vivaces au potager et en cuisine.

Et maintenant à vos fourneaux, j’ai hâte de voir vos créations ! N’hésitez pas à les partager sur les réseaux avec le hastag #saveursvivaces !

Cette recette vous a plu ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

EnglishFrench