Soupe d’épiaire des bois et d’ortie

par | Juil 26, 2022 | Recettes chaudes | 0 commentaires

Vous connaissez la soupe d’orties ? Je vous propose une version moins piquante !

Urtica dioica ssp galeopsifolia est une sous-espèce de l’ortie dioïque que l’on rencontre partout et peut-être déjà dans votre jardin. L’ortie est riche en minéraux et protéines, est dépurative et diurétique. Son côté super aliment bien connu mais son côté urticant fait qu’elle trouve rarement sa place dans nos assiettes.

La sous-espèce “galeopsifolia” est rare mais se rencontre en France et en Angleterre où elle est appelée “Stingless nettle” que l’on pourrait traduire par “Ortie non piquante”. Ce n’est pas tout à fait vrai donc je préfère l’appeler “moins piquante”. Il s’agit donc d’une vraie ortie, et bien qu’elle contienne moins de silice (puisque ce sont dans les poils urticants que ce minéral se trouve le plus) elle conserve très probablement les mêmes propriétés. Enfin, le fait de la savoir moins urticante, nous incite à aller la prélever (sans gants !) et la cuisiner plus souvent que sa cousine.

À cette soupe ajoutons de l’épiaire des bois, une plante sauvage européenne de sous-bois qui dégage une odeur de cèpes lorsque l’on froisse ou cuit les feuilles.

Ortie moins piquante

Urtica dioïca ssp galeopsifolia

Préparation de la soupe d’orties moins piquantes et d’épiaires des bois

 Pour 1 personne :

  • Nettoyer 10 gr d’Épiaire des bois (une dizaine de feuilles) et 30 gr d’Ortie (environ 30 feuilles)
  • Faites cuire à l’eau 200 gr de pommes de terre
  • Ajouter toutes les feuilles
  • Mixer le tout avec l’eau de cuisson des pommes de terre
  • Saler et poivrer à votre convenance

Astuce : n’hésitez pas à ajouter quelques fleurs d’Epiaires pour une belle décoration du plat !

    Cette recette vous a plu ?

    0 commentaires

    Soumettre un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    EnglishFrench