Frites d’héliantis

par | Avr 3, 2022 | Recettes chaudes | 0 commentaires

L’hélianthi est un cousin canadien du topinambour. Je l’affectionne pour son goût très fin mais aussi pour la forme lisse de ses tubercules, plus faciles à nettoyer et éplucher !

Pour moi le topinambour ou l’hélianthi devraient avoir une place de choix dans nos jardins. Ils souffrent d’une mauvaise réputation à cause de sa surconsommation en temps de guerre mais ils sont si facile à cultiver qu’il serait dommage de s’en priver…

Un autre aspect de sa mauvaise réputation est sa faculté à … donner des gaz ! Ceci est dû au sucre qu’il contient : l’inuline. Cependant l’inuline est un probiotique et mérite donc sa place dans nos intestins (il est même suggéré qu’il améliore l’absorption du calcium). Pour mieux le digérer, il faut commencer par une faible consommation puis augmenter progressivement. On peut également ajouter aux plats des herbes aux propriétés digestives comme la sarriette ou autres herbes de Provence.

Ortie moins piquante

Helianthus strumosus

Préparation des frites d’hélianti

  • Couper les tubercules (compter environ 250 g / personne) dans la longueur et en deux s’ils sont grands
  • Plonger les frites 15 min dans une huile de friture bouillante
  • Égoutter les frites sur du papier absorbant
  • Saler à son goût et ajouter une pincée d’herbes de Provence
  • Déguster !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

EnglishFrench